Home Traitements Traitements corporelle Cavitation

Cavitation

Cavitation

Qu’est-ce que c’est ? Dans quels cas est-ce indiqué ?

La cavitation est un traitement non invasif sûr, efficace, durable, indolore et sans post-opération, indiqué pour combattre la cellulite, la graisse localisée et réduire le volume corporel.

En quoi cela consiste ? Que ressent le patient ?

La cavitation est un traitement qui utilise des ultrasons basse fréquence qui forment des micro-bulles, cumulant ainsi une grande capacité d’énergie. Quand ils rencontrent les adipocytes, ils parviennent à casser la membrane de la cellule adipeuse sans abîmer les structures adjacentes, en respectant l’intégrité du système sanguin et lymphatique. La graisse passe alors de l’état solide à l’état liquide, et peut être éliminée à travers le système lymphatique par les voies urinaires.

Quand ils se soumettent à une cavitation, les patients entrent en relaxation profonde, grâce à une agréable chaleur locale et au massage de l’instrument utilisé.

Avant de commencer. Recommandations

Avant de commencer le soin, il est recommandé de boire au minimum 2 litres d’eau, car l’eau agit comme conducteur des ultrasons. Il faut également éviter d’ingérer des aliments riches en graisses.

Résultats

Après la première séance, vous pourrez apprécier une perte de 2 à 3 centimètres de contours. Les résultats commencent à être vraiment visibles à partir de la troisième séance. Plus la masse adipeuse du patient est importante, plus celui-ci perdra de volume. Les patients âgés de 25 à 55 ans sont ceux qui répondent le mieux au traitement. Pour améliorer les résultats, la cavitation est combinée à d’autres traitements comme la radiofréquence, la plate-forme vibrante, la pressothérapie et les massages corporels.

Après le soin

Les effets sont durables, à condition que le patient n'apporte pas de changements à son alimentation. L’exercice et un régime sain aident à rendre les résultats durables.

Contre-indications

La cavitation n’est pas indiquée chez les personnes souffrant de phlébite, de thrombophlébite, de varices, d’artériosclérose, de diabète avec micro-angiopathie, d’insuffisance hépatique et rénale, de cirrhose hépatique, de lésions cutanées, de maladies de la peau, de processus inflammatoires graves (tuberculose, VIH, néoplasiques). Chez les femmes enceintes ou allaitantes ou les personnes portant des pacemakers ou des prothèses articulaires.

Partage ce traitement

Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers afin d'améliorer nos services et d'afficher de la publicité adaptée à vos préférences via l'analyse de vos habitudes de navigation. Si vous poursuivez la navigation, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Vous pouvez obtenir plus d’informations ici.